Dans les œuvres d'Anne-Marie Leflaive, la figure du cheval est omniprésente. Sa rencontre avec cet animal s'est faite depuis l'enfance et se poursuit encore à travers une pratique régulière de l'équitation.

 

Si sa peinture suit les traces des cubistes ou des fauves (dans un jeu de formes convexes et concaves, parfois même géométriques), elle s'attache aussi à révéler ce qui se passe dans le rapport avec ce mammifère particulier : un lien qui demande une grande humilité, qui conduit à se remettre en question et à interroger le rapport à la nature qui nous entoure. Bien qu'il en soit le révélateur discret, ici le cavalier est effacé pour laisser la place à la puissance de l'animal, mettre en valeur ses performances physique, révéler sa souffrance ou son esprit de liberté.

 

Née à Limoges, Anne-Marie Leflaive vit actuellement sur Paris.